La Brasserie du Lion d’Or

par Claude Boivin

La Brasserie du Lion d’Or est située à Lennoxville, une ancienne ville de fabrique aux accents de la Nouvelle Angleterre.
Cette petite municipalité, tout juste au sud de Sherbrooke, a certainement vu des temps meilleurs, comme le témoignent les quelques grandes maisons victoriennes du centre-ville. La ville, où l’on entend très peu parler français, possède un grand charme. On se croirait dans une petite ville universitaire du Vermont. D’ailleurs, le bistro-brasserie du Lion d’Or, à l’intersection des rues Queen et College, draine la majeure partie de sa clientèle de l’Université Bishop’s à quelques pas de là.
L’histoire du Lion d’Or commence en 1973 quand le père de Stan Groves, avec deux professeurs de l’Université Bishop’s, achètent un vieux magasin d’armes à feu afin d’y ouvrir un pub. Insatisfaits des tavernes mal famées de Lennoxville, les trois partenaires décident de s’inspirer des pubs anglais pour construire leur bistro.
En 1986, Stan Groves revient d’Angleterre avec son diplôme de brasseur. Il achète le garage avoisinant au bistro, fait refaire la façade pour qu’elle reprenne ses airs d’origine et y fait construire deux fermenteurs ouverts de 16 hectolitres en acier inoxydable ayant la même forme que les célèbres Yorkshire Squares. L’intention est d’y brasser uniquement afin de fournir le bistro.
Alimenté par le système d’aqueduc municipal, Stan Groves se compte chanceux d’avoir accès à une des meilleures eaux de brassage pour élaborer ses bières d’inspiration anglaise. L’unique qualité de l’eau lui permet de brasser sa Blonde et son Ambrée des Cantons, sa Lion’s Pride et sa sublime Bishop’s Best Bitter. À l’occasion, il brasse une stout au parfum de houblon floral comme on en retrouve rarement dans ce style de bière.

Lennoxville

Concentré sur le marché local, la Brasserie du Lion d’Or embouteille quelques-unes de ses bières, sans toutefois en faire la distribution : les commerçants doivent venir s’approvisionner eux-mêmes. Monsieur Groves avoue que sa première priorité demeure le pub et que les quelques bières embouteillées visent à susciter de l’intérêt pour son bistro.
Dégustation : La Bishop’s Best Bitter
Dégustée froide. Servie en fût au bistro-brasserie du Lion d’Or.

Robe ambrée scintillante. L’effervescence est moyenne et forme une mousse fine et dentellière.

Le nez est très floral. On sent le houblon frais exploser hors du verre. Il n’y a pas d’esters de levure.

De rondeur moyenne, l’attaque est amère et sèche. L’amertume est soutenue tout au long de la dégustation. Comme si on avait pris une bouchée de houblon, son caractère floral revient nous hanter en rétro olfaction.

Évaluation globale : J’adore!
Textes © Claude Boivin
Images
Dessins © l-m carpentier
Index MAGAZINE
Acceuil BièreMAG
Tous les dessins de ce site sont © leurs auteurs et ne peuvent être reproduit sans l'autorisation écrite de ceux-ci et/ou des éditions Topgame
Conception et réalisation graphique : Louis-Michel Carpentier - Laurent
Assistance technique : Philippe Vanhaesendonck
Dernière mise-à-jour le: mardi 29 novembre 2005
© 1997, > 2005 Topgame Editions.