Barbãr parallèles et Achouffe à répétition.

par Claude Boivin
Le goûteur masqué

La Barbãr et la Chouffe sont bien connues des québécois. Ces deux bières sont sur ce marché depuis plusieurs années et sont maintenant toutes les deux brassées sous licence par les Brasseurs RJ de Montréal; la Blonde d’Achouffe, depuis 1996 et la Barbãr depuis 2001. Quelle belle occasion pour une comparaison entre les originales belges et leurs cousines québécoises.

Le premier exercice de gymnastique auquel mes papilles se sont livré a été les Barbãr parallèles. Quelques jours plus tard (il a fallu cuver ces bières fortes), ça a été l’Achouffe à répétition.

Parce que la plupart des buveurs de bière – y compris quelques dégustateurs expérimentés – boivent avant tout l’étiquette, les dégustations ont été faites à l’aveugle; le dégustateur ne savait pas ce qu’il buvait.

Tableaux comparatifs.
Barbãr, de la brasserie Lefebvre
à Quenast en Belgique.
Barbãr, des Brasseurs RJ à Montréal
au Québec.
Bière blonde légèrement opalescente, provenant d’une bouteille brune de
330 ml 8 % alc./vol.
Le pétillement est fort, formant une mousse aux bulles fines, tenant bien et formant une belle dentelle.
Au nez, on détecte les esters de levure, sous la forme d’un arôme rappelant l’eau de rose et les épices.
Un fond d’alcool se manifeste lorsque le nez est saturé des premiers arômes.
En bouche, l’attaque est sucrée et moyennement ronde. C’est une bière assez pétillante. L’alcool se cache derrière le sucré tout au long de l’étalement.
Cette bière offre une belle complexité tout en étant équilibrée. Très amusante à boire!
Évaluation globale : j’aime beaucoup.
Bière blonde dorée opalescente provenant d’une bouteille brune de
660 ml 7,8 % alc./vol.
Le pétillement est fort, formant une mousse fine et quelque peu fugace.
Nez de levure et de chou cuit. Sulfureuse.
Mince en bouche, cette bière est aigrelette au point de rappeler la choucroute. Cette bière est fortement atténuée.
Peu complexe, pétillante, aurait probablement intérêt à être dégustée froide pour que soient camouflées ses caractéristiques moins flatteuses.
Évaluation globale : je n’aime pas cette bière.
Chouffe, de la Brasserie d’Achouffe,
à Achouffe en Belgique.
Blonde d’Achouffe, des Brasseurs RJ
à Montréal au Québec.
Bière dorée, voilée, provenant d’une bouteille verte de 750 ml 8 % alc./vol.
Mousse fine et tenace.
Au nez, on détecte des arômes de pelure d’orange, de poivre noir et d’herbes fraîches. L’alcool est bien camouflé derrière ces arômes complexes.
Mince en bouche, elle présente une âcreté qui fait penser au houblon ranci ou à certaines levures sauvages.
Cette bière est sèche et accuse un âge assez avancé.
Cette bière fantaisiste et très complexe est aussi sujette à beaucoup de variabilité.
Évaluation globale : j’aime.
Bière dorée très voilée, provenant d’une bouteille brune de 660 ml
8 % alc./vol.
Mousse fuyante et pétillement fort.
Nez de levures, d’agrumes et de chou cuit. Un arôme de gomme baloune rose est présent.
L’attaque est sucrée sur un fond d’alcool.
Cette bière est très pétillante et ronde.
Une amertume de levure finit par se manifester loin en finale.
Cette bière me semble très jeune et serait avantagée par une atténuation plus complète.
Évaluation globale : j’aime.
"Les Bars parallèles", bientôt reconnus comme discipline olympique?
Textes © Claude Boivin
Illustration©lm CARPENTIER
"BARBAR" et "CHOUFFE" sont des marques déposées
Index MAGAZINE
Acceuil BièreMAG
Tous les dessins de ce site sont © leurs auteurs et ne peuvent être reproduit sans l'autorisation écrite de ceux-ci et/ou des éditions Topgame
Conception et réalisation graphique : Louis-Michel Carpentier - Laurent
Assistance technique : Philippe Vanhaesendonck
Dernière mise-à-jour le: mardi 29 novembre 2005
© 1997, > 2005 Topgame Editions.