Entrevue avec Ken Wilson...
...de la Brasserie le Chaudron

par Claude Boivin

Qui sait comment un geste aussi anodin qu’offrir un cadeau à son fils pourrait le lancer sur une carrière prometteuse? C’est ce qui est arrivé quand le père de Ken Wilson lui a offert son premier kit de brassage maison.

Ken Wilson n’était pas un grand buveur de bière quand il a fabriqué sa première bière à partir d’extrait de malt en conserve. Mais aujourd’hui, il est maître brasseur d’une des micro brasseries québécoises les plus prometteuses.

Aujourd’hui, quand on demande à Ken Wilson qui est le brasseur qu’il admire le plus, sa réponse est : " tous! Je les admire tous! Que de s’acharner à un métier si difficile et qui rend tant de gens heureux mérite toute mon admiration! " Et des brasseurs, il en a côtoyé. Ce co-fondateur du Montreal Association of Serious Homebrewers (M.A.S.H. – le premier club montréalais de brasseurs amateurs) a travaillé longtemps chez Gordon’s Cave à Vins – un fournisseur d’équipements de brassage amateur.

La brasserie Le Chaudron, située à la limite du quartier Rosemont et du Plateau Mont Royal, est une microbrasserie de deuxième génération. À l’ombre des Brasseurs du Nord, de McAuslan et de R.J., Le Chaudron a réussi à se tailler une place assez rapidement grâce à une gestion terre à terre, mais surtout à l’excellente Chanvre Rouge. À entendre le téléphone du bureau sonner sans arrêt, c’est à se demander comment monsieur Wilson peut fournir en ne brassant que trois fois par semaine dans sa petite brasserie de 20 hectolitres.

La brasserie Le Chaudron nous offre quatre produits : L’Ale Québécoise, disponible en fût seulement, est une ale blonde se rapprochant davantage des désinvoltes que des bières de dégustation, la Cœur D’or, une pale ale jouant la carte de la douceur cherchant, par l’équilibre de ses flaveurs, à ne pas choquer, la Chanvre Rouge, une bière au chanvre qui sait équilibrer l’acidité du chanvre à une rondeur de malt caramélisé et la Cobra, une India Pale Ale se situant un peu plus du côté sucré de ce style normalement amer.

Ce que réserve l’avenir pour la brasserie Le Chaudron? Pour l’instant, monsieur Wilson veut passer le cap des cinq années en opération. Ensuite, à moyen ou à long terme, il aimerait développer une série de bières de saison. Peut-être aussi – et c’est un de ses grands rêves – offrira-t-il quelques unes de ses bières sous la forme " cask conditioned ".

Comme tous les brasseurs que j’ai rencontrés, monsieur Wilson partage un enthousiasme pour son art qui se traduit par une grande volubilité à en parler... À parler de toutes sortes de choses, en même temps, comme son péché mignon : le pain aux noix de Grenoble accompagné d’un brie et d’une bouteille de Trois Monts.

Quant à moi, j’ai particulièrement hâte de goûter aux bières de saison ou, encore mieux, à l’IPA en cask que projettent la brasserie Le Chaudron. En attendant, il faut absolument que j’essaie un de ces pains aux noix de Grenoble.

Index MAGAZINE
Acceuil BièreMAG
Textes © Claude Boivin
Images©brasserie le chaudron
Tous les dessins de ce site sont © leurs auteurs et ne peuvent être reproduit sans l'autorisation écrite de ceux-ci et/ou des éditions Topgame
Conception et réalisation graphique : Louis-Michel Carpentier - Laurent
Assistance technique : Philippe Vanhaesendonck
Dernière mise-à-jour le: mardi 29 novembre 2005
© 1997, > 2005 Topgame Editions.