L'orignal original ou celui de Montréal?

par Claude Boivin
Le goûteur masqué

Orignal : Grand cervidé vivant en Amérique du Nord. En Europe, on nomme l'orignal " élan ".

Depuis la conclusion d'un partenariat entre la brasserie Moosehead, du Nouveau Brunswick et la brasserie McAuslan de Montréal, cette dernière brasse sous licence la célèbre bière Moosehead.

C'est suite à un voyage au Nouveau Brunswick qu'un ami m'a permis de comparer les deux versions de la Moosehead.

Méthodologie
Comme à chaque comparaison entre deux produits, j’ai suivi une méthode à " double aveuglette ". Les deux bières différentes étaient servies dans trois verres identiques, sans qu’on ne me dise lequel des trois verres n’était pas comme les deux autres. Les bières ont été dégustées en même temps et à la même température. Force est de constater que, comme bien des bières brassées sous licence, la ressemblance se limite à l'étiquette.
Tableaux comparatifs.
Dégustation : La Moosehead originale
Dégustation :: La Moosehead montréalaise
-Moosehead, Désinvolte, 5 % alc./vol.

-Moosehead breweries, Saint John, Nouveau Brunswick, Canada.

-Robe dorée et claire, le pétillement moyen est moyen et forme une mousse fine, tenace et dentellière.

-Nez équilibré et doux de céréales et de houblon floral.



-Moyenne en bouche, cette bière se joue sur des saveurs douces. Il n'y a pas vraiment d'amertume à signaler. C'est la même chose pour l'étalement.

-Peu complexe, cette bière se boit bien et c'est tout. Une bonne alternative aux autres désinvoltes.

-Évaluation globale : j’aime

- Moosehead, Désinvolte, 5 % alc./vol.

-Brasserie McAuslan, Montréal, Québec.

-Robe dorée et claire, le pétillement est faible et ne réussit pas à soutenir une mousse qui s'est évanouie rapidement sans laisser de traces.

-Nez de pipi de chat. On imagine facilement que cette bière aurait pu devenir mouffette si elle n'avait pas été contenue dans un carton opaque. Outre ces relents... urinaires, on détecte des arômes de chou cuit.

-En bouche, cette bière ne se démarque pas des autres désinvoltes... on a l'impression de boire une eau dans laquelle on aurait fait bouillir du maïs. Juste assez sucré pour tomber sur le coeur. En bouche comme au nez, il n'y a aucune trace de houblon.

-Évaluation globale : je n'aime pas cette bière.
Index MAGAZINE
Textes © Claude Boivin

Le site de la Brasserie

Acceuil BièreMAG
Tous les dessins de ce site sont © leurs auteurs et ne peuvent être reproduit sans l'autorisation écrite de ceux-ci et/ou des éditions Topgame
Conception et réalisation graphique : Louis-Michel Carpentier - Laurent
Assistance technique : Philippe Vanhaesendonck
Dernière mise-à-jour le: mardi 29 novembre 2005
© 1997, > 2005 Topgame Editions.